Skip to content

Le miracle numérique du 19 dans tout le Coran

October 28, 2012

L’un des grands miracles du Coran (74:35)

 

Le Qoran est caractérisé par un phénomène unique jamais trouvé dans aucun livre rédigé par un être humain. Chaque élément du Qoran est composé mathématiquement – les sourates, les versets, les mots, les nombres de certaines lettres, les nombres des mots ayant la même racine, le nombre et la variété des noms divins, l’épellation unique de certains mots, l’absence ou la modification délibérée de certaines lettres dans certains mots, et beaucoup d’autres éléments du Qoran en dehors de son contenu. Il y a deux facettes majeures du système mathématique du Qoran : (1) La composition littéraire mathématique, et (2) la structure mathématique impliquant le nombre de sourates et de versets. En raison de cette codification mathématique complète,  la plus petite déformation du texte du Qoran ou de son arrangement physique est immédiatement découvert.

 

Facile à comprendre, impossible à imiter

 

Pour la première fois dans l’Histoire, nous avons une Écriture Sainte avec une preuve encastrée de sa provenance – une composition mathématique surhumaine.

 

N’importe quel lecteur de ce livre peut vérifier facilement le miracle mathématique du Qoran. Le mot “Dieu” (Allah) est écrit en lettre majuscule et en gras durant tout le texte. La fréquence de l’apparition du mot “Dieu” est noté au bas de chaque page. La dernière page du texte, page 604, montre que le nombre d’apparition totale du mot “Dieu” est 2698, ou 19×142.

 

De plus, lorsque nous ajoutons les nombres de tous les versets où le mot “Dieu” apparaît, nous obtenons un total de 118123, qui est aussi un multiple de 19 (118123 = 19×6217). (Ceci est montré en haut à droite de chaque page). Dix-neuf est le dénominateur commun durant tout le système mathématique du Qoran.

 

Ce seul phénomène suffit comme preuve irréfutable que le Qoran est le message de Dieu au monde. Aucun être humain n’aurait pu avoir gardé une trace de 2698 apparitions du mot “Dieu”, et le nombre de versets où ils apparaissent. Ceci est particulièrement impossible en vue de (1) l’âge d’ignorance durant lequel le Qoran a été révélé, et (2) le fait que les sourates et les versets étaient largement séparées en temps et place de la Révélation. L’ordre chronologique de la Révélation était extrêmement différent du format final (Appendice 23). Cependant, le système mathématique du Qoran n’est pas limité au mot “Dieu”; il est extrêmement large, extrêmement intriqué, et totalement compréhensible.

 

Les faits simples

 

Tout comme le Qoran lui-même, le miracle mathématique du Qoran va du fait le plus simple au fait le plus compliqué. Les faits simples sont ceux qui peuvent être constatés et vérifiés sans l’utilisation d’aucun instrument. Les faits compliqués nécessitent l’aide d’une calculatrice ou d’un ordinateur. Les faits suivant ne nécessitent pas vraiment l’utilisation d’aucun instrument pour être vérifiés. (Ils font tous référence au texte du Qoran écrit en arabe) :

 

1. Le premier verset (1:) connu sous le nom de “Basmalah” est composé de 19 lettres.

(Ce verset a été révélé après le verset (74:30) qui dit “au-dessus se trouve 19”. Ce n’est pas une coïncidence).

2. Le Qoran est composé de 114 sourates, ce qui correspond à 19×6.

3. Le nombre total de versets dans le Qoran est 6346 = 19×334.

(6234 versets numérotés & 112 versets non-numérotés (Basmalahs) 6234 + 112 = 6346).
Notez que 6+3+4+6 = 19.

4. Le Basmalah apparaît 114 fois, malgré son absence visible dans la sourate 9 (il apparaît deux fois dans la sourate 27) et 114 = 19×6.

5. Du Basmalah manquant de la sourate 9 jusqu’au Basmalah supplémentaire de la sourate 27, il y a exactement 19 sourates.

6. La somme des numéros des sourates de 9 à 27 (9 + 10 + 11 + 12… + 26 + 27) est de 342 = 19×18.

7. Cette somme (342) est aussi égale au nombre de mots entre les deux Basmalah de la sourate 27, et 342 = 19×18.

8. La célèbre première révélation (96:1-5) se compose de 19 mots.

9. Cette première révélation de 19 mots se compose de 76 lettres, ou 76 = 19×4.

10. La sourate 96, première dans l’ordre chronologique, se compose de 19 versets.

11. La première sourate révélée se trouve au sommet des 19 dernières sourates.

12. La sourate 96 se compose de 304 lettres arabes et 304 = 19×16.

13. La dernière sourate révélée (sourate 110) se compose de 19 mots.

14. Le premier verset de la dernière sourate révélée (110:1) se compose de 19 lettres.

15. 14 différentes lettres arabes, forment 14 différents ensembles “d’initiales Qoraniques” (telles que A.L.M. dans sourate 2:1), et se trouvent au début de 29 sourates. La somme de ces nombres est de 57 (14 + 14 + 29) et 57 = 19×3.

16. La somme des 29 numéros de sourates où l’on trouve les initiales Qoraniques est 2 + 3 + 7 + …+ 50 + 68 = 822, et 822 + 14 (14 différents ensembles d’initiales) = 836 = 19×44.

17. Entre la première sourate contenant un ensemble d’initiales (sourate 2) et la dernière sourates contenant un ensemble d’initiales (sourate 68), il y a 38 sourates qui n’ont pas d’initiales, et 38 = 19×2.

18. Entre la première sourate et la dernière sourate contenant un ensemble d’initiales, il y a 19 ensembles de sourates alternant celles qui ont des initiales et celles qui n’en ont pas.

19. Le Qoran mentionne 30 différents nombres : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 19, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 99, 100, 200, 300, 1000, 2000, 3000, 5000, 50’000 & 100’000. La somme de ces nombres est 162146 = 19×8534.

 

Ceci est un résumé condensé des faits simples.

 

La composition mathématique littéraire

 

Le Qoran est caractérisé par un phénomène unique que vous ne trouverez dans aucun autre livre; 29 sourates commencent par un ou plusieurs ensembles “d’initiales Qoraniques” (il y a 14 différents ensembles en tout) composés d’une à cinq lettres par ensemble. 14 lettres, la moitié de l’alphabet arabe, participent à ces initiales. La signification de ces initiales demeura un secret divin gardé durant 14 siècles.

 

Le Qoran dit dans le verset 10:20 et dans les versets 25:4-6 que son miracle, c’est-à-dire la preuve que Dieu est son auteur, devait demeurer secret durant une période de temps prédéterminée :

 

“Et ils disent : “Que ne lui fût descendu un signe (un miracle) de son Seigneur !” Dis : “La réalité suprasensible n’appartient qu’à Dieu. Attendez. Je suis avec vous de ceux qui attendent.”” (Sourate 10, verset 20)

 

“Ceux qui ont mécru dirent : “Ce n’est qu’un mensonge qu’il (le Prophète) a forgé et d’autres (hommes) l’y ont aidé”. (Ceux qui ont mécru) commirent ainsi une injustice et (proférèrent) un mensonge. Et ils dirent : “Ce sont des fables d’anciens qu’il y a transcrites et qu’on lui dicte matin et soir.” Dis(-leur) : “Celui qui connaît les secrets des cieux et de la terre (c’est Lui qui) l’a révélé (le Qoran). Il pardonne, Il est Miséricordieux (et vous accorde des biens).” (Sourate 25, verests 4-6).

 

Les initiales Qoraniques constituent une bonne partie du miracle mathématique qui se base sur le nombre 19.

 

Tableau 1 :

 

No. Sourate no. Titre de la sourate Initiales Qoraniques
1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

16.

17.

18.

19.

20.

21.

22.

23.

24.

25.

26.

27.

28.

29.

2

3

7

10

11

12

13

14

15

19

20

26

27

28

29

30

31

32

36

38

40

41

42

43

44

45

46

50

68

La vache

La famille de Imran

Les Arâf

Jonas

Hûd

Joseph

Le tonnerre

Abraham

Al Hijr

Marie

Tâ Hâ

Les poètes

Les fourmis

Le récit

L’araignée

Les Byzantins

Lugmân

La prosternation

Yâ Syn

Sâd

Celui qui pardonne

Exposé en détail

La délibération

L’ornement

La fumée

L’agenouillée

Al Ahqâf

Qâf

Le calame

A.L.M.

A.L.M.

A.L.M.S.

A.L.R.

A.L.R.

A.L.R.

A.L.M.R.

A.L.R.

A.L.R.

K.H.Y.’A.S.

T.H.

T.S.M.

T.S.

T.S.M.

A.L.M.

A.L.M.

A.L.M.

A.L.M.

Y.S.

S.

H.M.

H.M.

H.M. ‘A.S.Q.

H.M.

H.M.

H.M.

H.M.

Q.

NuN

 

L’initiale Qoranique “Q” (Qaaf)

 

– Il y a deux sourates dans le Qoran qui commencent avec la lettre “Q” (Qaff). Les sourates, 42 et 50.

– La sourate 50, intitulée “Q”, commence par Q et le premier verset lit : “Q, Par le glorieux Qoran !”. Cela indique que cette lettre “Q” représente le “Qoran”.

– La fréquence des apparitions de la lettre “Q” dans la sourate no. 50 “Q” est 57 = 19×3

– La lettre “Q” apparaît dans l’autre sourate débutant par l’initiale Q, sourate 42, exactement le même nombre de fois, c’est-à-dire 57 = 19×3.

– Le nombre total de Q dans ces deux sourates débutant par l’initiale Q représente les 114 sourates du Qoran (57 + 57 = 114 = 19×6). Cette idée est renforcée par le fait que “le Qoran” apparaît 57 fois (19×3) dans le Qoran.

– Le Qoran est décrit dans la sourate “Q” comme étant “Majid” (glorieux), et le mot arabe “Majid” a une valeur numérique de 57 : M (40) + J(3) + I(10) + D(4) = 57.

– La sourate 42 contient 53 versets, et 42 + 53 = 95 = 19×5.

– La sourate 50 contient 45 versets, et 50 + 45 = 95, même total que dans la sourate 42.

– On trouve 76 fois la lettre + dans tous les versets qui portent le numéro 19 dans le Qoran, et 76 = 19×4.

 

Des aperçus de la composition mathématique du Qoran a commencé à émerger. Par exemple, on a observé que les gens qui ne croyaient pas en Loth sont mentionnés dans la sourate50, verset 13 et apparaît 13 fois dans le Qoran : 7:80; 11:70; 74, 89, 21:74; 22:43; 26:160; 27:54; 29:28; 38:13; 50:13; et 54:33. Immanquablement, ils sont désignés par “Qawm” (…), avec la seule exception de la sourate 50, dont l’initiale est “Q”, où ils sont désignés par “Ikhwaan”. De toute évidence, si c’était le mot “Qawn” utilisé habituellement, contenant la lettre “Q”, la somme des lettres “Q” dans la sourate 50 serait devenu 58 (et non plus 57 = 19×3), et tout ce phénomène aurait disparu. Avec la précision absolue reconnue des mathématiques, la modification d’une seule lettre détruirait le système.

 

Un autre exemple significatif est la référence à la Mecque dans la sourate 3, verset 96 en tant que “Becca!” Cette étrange épellation de cette ville renommée a laissé perplexe les chercheurs islamiques durant de nombreux siècles. Bien que la Mecque soit mentionnée dans le Qoran par une épellation correcte dans 48:24, la lettre “M” est substituée avec la lettre “B” dans 3:96. Il s’avère alors que la sourate 3 débute par l’initiale M, et la somme des lettres “M” aurait dévié du code du Qoran si “Mecque” étaient épelée correctement dans 3:96.

 

NuN

 

Cette initiale est unique; elle apparaît dans une sourate, 68, et le nom de la lettre est épelée en trois lettres – Nun Wow Nun – dans le texte original, et est donc comptée comme deux “N”. Le nombre total de cette lettre dans cette sourate est 133 = 19×7.

 

Le fait que “N” est la dernière initiale Qoranique (voir Tableau 1) fait sortir un nombre d’observations spéciales. Par exemple, le nombre de versets de la première initiale Qoranique (A.L.M. de 2:1) à la dernière initiale (N. de 68:1) est 5263, ou 19×277.

 

Le mot “Dieu” (Allah) apparaît 2641 fois (19×139) entre la première initiale et la dernière initiale. Puisque le nombre d’apparitions totales du mot “Dieu” est 2698, il s’en suit que son apparition hors des initiales “A.L.M.” de 2:1 d’une part, et l’initiale “N” de 68:1 d’autre part, est 57 = 19×3. Les tableaux 9 à 20 prouvent que l’initiale “NuN” doit être épelée pour montrer deux N.

 

S (Saad)

 

Cette initiale se trouve au début des sourates 7, 19 et 38, et le décompte total de la lettre “S” (Saad) dans ces trois sourates est 152 = 19×8 (Tableau 2).

 

Note historique

 

La découverte capitale que le “19” est le dénominateur commun du Qoran est devenue une réalité en janvier 1974, coïncidant avec le mois de Zul-Hijja 1393 de l’hégire. Le Qoran fut révélé en l’an 13 avec l’hégire. Cela fait un nombre d’années de la révélation du Qoran à la révélation du miracle 1393 + 13 = 1406 = 19×74. Comme noté plus haut, le dévoilement du Miracle a pris place en janvier 1974. La corrélation entre 19×74 de l’année lunaire et 1974 de l’année solaire ne peut échapper à notre attention. Ceci est particulièrement mystérieux compte tenu du fait que “19” est mentionné dans la sourate 74.

 

Y.S. (Ya Seen)

 

Ces deux lettres préfixent la sourate 36. La lettre “Y” apparaît 237 fois dans la sourate, alors que la lettre “S” (Seen) apparaît 48 fois. Le total des deux lettres est 285 = 19×15.

 

Il est intéressant de noter que la lettre “Y” est écrite dans le Qoran selon deux formes : une est évidente et l’autre est subtile. La forme subtile de la lettre peut porter à confusion pour ceux qui ne sont pas consciencieusement familiarisés avec la langue arabe. Un bon exemple est le mot “Araany … ” qui est mentionné deux fois dans 12:36. La lettre “Y” est utilisée deux fois dans ce mot, le premier “Y” est subtile et le deuxième est évident. La sourate 36 ne contient aucun “Y” seul de type subtile. Ceci est un phénomène remarquable, et un qui n’apparaît pas normalement dans une longue sourate, telle que la sourate 36.

 

H.M. (Ha Mim)

 

Sept sourates sont préfixées avec les lettres”H” et “M”; les sourates 40 à 46. Le décompte total de ces deux lettres dans les sept sourates préfixées par H.M. est 2147, ou 19×113. Les données détaillées sont montrées dans le tableau 3.

 

Tableau 3 : Apparition des lettres “H” et “M” dans les sept sourates préfixées par H.M.

Sourate

no.

Fréquence d’apparition de Apparition de

“H + M”

“H” “M”
40

41

42

43

44

45

46

64

48

53

44

16

31

36

292

380

276

300

324

150

200

225

1855

444

324

353

368

166

231

261

2147

(19×113)

 

‘A.S.Q. (‘Ayn Seen Qaf)

 

Ces initiales constituent le verset 2 de la sourate 42, et le décompte total de ces lettres dans cette sourate est 209, ou 19×11. La lettre “‘A” (‘Ayn) apparaît 98 fois, la lettre “S” (Seen) apparaît 54 fois, et la lettre “Q” (Qaf) apparaît 57 fois.

 

A.L.M. (Alef Laam Mim)

 

Les lettres “A”, “L” et “M” sont les lettres les plus fréquemment utilisées dans la langue arabe, et dans le même ordre que nous voyons dans les initiales Qoraniques – “A”, puis “L”, puis “M”. Ces lettres préfixent six sourates – 2, 3, 29, 30, 31 et 32 – et le décompte total des trois lettres dans chacune de ces sourates est un multiple de 19 (respectivement 9899 = 19×521, 5662 (19×298), 1672 (19×88), 1254 (19×66), 817 (19×43), et 570 (19×30)). Ainsi, le décompte total des trois lettres dans les six sourates est 19874 (19×1046), et la modification d’une de ces lettres détruit ce phénomène.

 

Tableau 4 : Décompte des lettres “A”, “L” et “M” dans les sourates préfixées par A.L.M.

Sourate

no.

Fréquence d’apparition de Total
“A” “L” “M”
2

3

29

30

31

32

 

4502

2521

774

544

347

257

8945

3202

1892

554

393

297

155

6493

2195

1249

344

317

173

158

4436

9899 (19×521)

5662 (19×298)

1672 (19×88)

1254 (19×66)

817 (19×43)

570 (19×30)

19874 (19×1046)

 

A.L.R. (Alef Laam Ra)

 

On trouve ces initials au début des sourates 10, 11, 12, 14 et 15. Le décompte total de ces lettres dans ces sourates est de 2489 (19×131), 2489 (19×131), 2375 (19×125), 1197 (19×63) et 912 (19×48), respectivement (tableau 5).

 

Tableau 5 : Décompte des lettres “A”, “L” et “R” dans les sourates préfixées par A.L.R.

Sourate

no.

Fréquence d’apparition de Total

“A”

“L”

“R”

10

11

12

14

15

1319

1370

1306

585

493

5073

913

794

812

452

323

3294

257

325

257

160

96

1095

2489 (19×131)

2489 (19×131)

2375 (19×125)

1197 (19×63)

912 (19×48)

9462 (19×498)

 

A.L.M.R. (Alef Laam Mim Ra)

 

Ces initiales se trouvent au début d’une seule sourate, la no. 13, et le décompte total de ces quatre lettres dans cette sourate est de 1482, ou 19×78. La lettre “A” apparaît 605 fois, “L” apparaît 480 fois, “M” apparaît 260 fois et “R” apparaît 137 fois.

 

A.L.M.S. (Alef Laam Mim Saad)

 

Une seule sourate commence par ces initiales, la sourate 7, et la lettre “A” apparaît dans cette sourate 2529 fois, “L” apparaît 1530 fois, “M” apparaît 1164 fois et “S” (Saad) apparaît 97 fois. Ainsi, le décompte total de ces quatre lettres dans cette sourate est 2529 + 1530 + 1164 + 97 = 5320 = 19×280.

 

Une importante observation ici est la relation imbriquée impliquant la lettre “S” (Saad). Cette lettre apparaît aussi dans la sourate 19 et 38. Alors qu’elle complémente sa lettre sœur dans la sourate 7 pour donner un total qui est divisible par 19, la fréquence de cette lettre complémente aussi sa lettre sœur dans la sourate 19 et 38 pour donner un multiple de 19 (voir page 614, Saad).

 

De plus, l’initiale Qoranique “S” (Saad) interagit avec les initiales Qoraniques “K.H.Y.’A.” (Kaaf Ha Ya ‘Ayn) dans la sourate 19 pour donner un autre total qui est aussi un multiple de 19 (voir page 617 : KHYA). Cette relation imbriquée, qui n’est pas unique à l’initiale “S” (Saad), contribue à la complexité du code numérique du Qoran.

 

K.H.Y.’A.S. (Kaaf Ha Ya ‘Ayn Saad)

 

Ceci est l’ensemble le plus long d’initiales, composé de cinq lettres, et il apparaît dans une sourate, la sourate 19. La lettre “K” dans la sourate 19 apparaît 137 fois, “H” apparaît 175 fois, “Y” apparaît 343 fois, “A” apparaît 117 fois et “S” (Saad) apparaît 26 fois. Ainsi, le décompte total de ces quatre lettres est 137 + 175 + 343 + 117 + 26 = 798 = 19×42.

 

H., T.H. (Ta Ha), T.S. (Ta Seen), & T.S.M. (Ta Seen Mim)

 

Une relation imbriquée complexe lie ces initiales Qoraniques qui se chevauchent pour produire un total qui est aussi un multiple de 19. L’initiale “H” apparaît dans la sourate 19 et 20. Les initiales “T.H.” débutent la sourate 20. Les initiales “T.S.” apparaissent dans la sourate 27, alors que les initiales “T.S.M.” débutent son encerclement des sourates 26 & 28.

 

Il doit être noté à ce point que les initiales les plus longues, les plus complexes, qui s’imbriquent et se chevauchent se trouvent dans les sourates où des miracles puissants hors du commun sont narrés. Par exemple, la naissance vierge de Jésus est donnée dans la sourate 19, qui débute par le plus long ensemble d’initiales, K.H.Y.’A.S.

 

L’enchevêtrement des initiales “H.”, “T.H.”, “T.S.” et “T.S.M.” débutent les sourates décrivant les miracles de Moïse, Jésus et les apparitions inhabituelles entourant Salomon et ses Jinns. Ainsi, Dieu fournit une preuve plus forte pour soutenir les miracles plus puissants. Les fréquences d’apparition de ces initiales sont présentées dans le tableau 6.

 

Tableau 6 : Décompte des initiales Qoraniques “H.”, “T.H.”, “T.S” et T.S.M.” dans leurs sourates

Sourate
no.

Fréquence de Total

“A”

“L”

“R”

10

11

12

14

15

1319

1370

1306

585

493

5073

913

794

812

452

323

3294

257

325

257

160

96

1095

2489 (19×131)

2489 (19×131)

2375 (19×125)

1197 (19×63)

912 (19×48)

9462 (19×498)

 

Qu’est-ce qu’une “valeur numérique” (Gematrical) ?

 

Lorsque le Qoran fut révélé, il y a 14 siècles, les nombres connus aujourd’hui n’existaient pas. On utilisait un système universel où les lettres des alphabets arabe, hébreu, araméen et grec étaient utilisées comme des numéros. Ces nombres assignés à chaque lettre est sa valeur numérique. Les valeurs numériques de l’alphabet arabe sont montrées dans le tableau 7.

 

Tableau 7: Valeur numérique (gematrical) de l’alphabet numérique

                1
10 9 8 7 6 5 4 3 2
100 90 80 70 60 50 40 30 20
1000 900 800 700 600 500 400 300 200

 

D’autres propriétés mathématiques des sourates initialées

 

14 lettres arabes, la moitié de l’alphabet arabe, participent à la formation de 14 différents ensembles des initiales Qoraniques. En additionnant la valeur numérique de chacune de ces lettres, plus le nombre de sourates qui débutent par ces initiales Qoraniques (29), nous obtenons un total de 722, ou 19x19x2.

 

De plus, si nous additionnons le total de la valeur numérique de toutes ces initiales, plus le nombre de la première sourate où l’initiale apparaît, nous obtenons un grand total de 988, 19×52. Le tableau 8 présente ces données.

 

 

 

Tableau 8 : Les 14 lettres utilisées pour former les initiales Qoraniques

Lettres Valeur Première sourate
A (Alef)

L (Laam)

M (Mim)

S (Saad)

R (Ra)

K (Kaf)

H (Ha)

Y (Ya)

‘A (‘Ayn)

T (Ta)

S (Seen)

H (Hha)

Q (Qaf)

N (Noon)

 

1

30

40

90

200

20

5

10

70

9

60

8

100

50

693

2

2

2

7

10

19

19

19

19

20

26

40

42

68

295

693 + 295 = 988 = 19×52

et aussi 693 + 29 (sourates) = 722 = 19x19x2 (38×2)

 

Si nous additionnons le nombre d’apparition de chacune de ces 14 lettres listées dans le tableau 8 en tant qu’initiale, plus les numéros des sourates où elles apparaissent en tant qu’initiale, le grand total arrive à 2033, 19×107. Voir tableau 9.

 

Table 9 : Distribution mathématique structurée des initiales Qoraniques

Initiales Nombre

d’apparition

Sourates où elles apparaissent Total

 

A (Alef)

L (Laam)

M (Mim)

 

S (Saad)

R (Ra)

K (Kaf)

H (Ha)

Y (Ya)

‘A (‘Ayn)

T (Ta)

S (Seen)

H (Hha)

Q (Qaf)

N (Noon)

13

13

17

 

3

6

1

2

2

2

4

5

7

2

2

79

+ 2 + 3 + 7 + 10 + 11 + 12 + 13 + 14 + 15 + 29 + 30 + 31 + 32

+ 2 + 3 + 7 + 10 + 11 + 12 + 13 + 14 + 15 + 29 + 30 + 31 + 32

+ 2 + 3 + 7 + 13 + 26 + 28 + 29 + 30 + 31 + 32 + 40 + 41 + 42 + 43 + 44 + 44 + 45 + 46

+ 7 + 19 + 38

+ 10 + 11 + 12 + 13 + 14 + 15

+ 19

+ 19 + 20

+ 19 + 36

+ 19 + 42

+ 20 + 26 + 27 + 28

+ 26 + 27 + 28 + 36 + 42

+ 40 + 41 + 42 + 43 + 44 + 45 + 46

+ 42 + 50

+ 68

1954

222

222

 

519

67

81

20

41

57

63

105

164

308

94

70

2033 (19×107)

 

Le tableau 10 présente la fréquence totale de chaque ensemble d’initiales Qoraniques, plus le total de la valeur numérique de ces lettres dans toute la sourate. Le grand total pour toutes ces sourates initialées est 1089479. Ce nombre, dépassant un  million, est un multiple de 19 (1089479 = 19×57341). La plus petite modification ou distorsion détruirait le système.

 

Note : Le total de la valeur numérique des initiales Qoraniques dans une sourate donnée équivaut à la valeur numérique de chaque initiale multipliée par la fréquence d’apparition de cette initiale dans la sourate.

 

 

 

 

Tableau 10 : Valeur numérique totale de toutes les initiales Qoraniques dans leurs sourates

Sourate no. Initiales Fréquence des initiales Valeur totale dans toute la sourate
2

3

7

10

11

12

13

14

15

19

20

26

27

28

29

30

31

32

36

38

40

41

42

43

44

45

46

50

68

 

A.L.M.

A.L.M.

A.L.M.S.

A.L.R.

A.L.R.

A.L.R.

A.L.M.R.

A.L.R.

A.L.R.

K.H.Y.’A.S.

T.H.

T.S.M.

T.S.

T.S.M.

A.L.M.

A.L.M.

A.L.M.

A.L.M.

Y.S.

S.

H.M.

H.M.

H.M. – ‘A.S.Q.

H.M.

H.M.

H.M.

H.M.

Q.

N,N

 

9899

5662

5320

2489

2489

2375

1482

1197

912

798

279

611

121

581

1672

1254

817

570

285

29

444

324

562

368

166

231

261

57

133

41388

188362

109241

103719

80109

90190

77066

52805

46145

29383

17575

1507

25297

5883

24691

31154

25014

16177

11227

5250

2610

15712

11424

28224

13312

6128

8248

9288

5700

6650

1048091

41388 + 1048091 = 1089479 (19X57341)

 

Les paramètres majeurs des initiales Qoraniques (Sourates, Versets, Fréquence, Première Sourate et Dernière Sourate)

 

Le tableau 11 montre que la somme des numéros des sourates et des versets où l’on trouve les initiales Qoraniques, plus la fréquence de l’apparition des initiales dans cette sourate, plus le numéro de la première sourate où apparaissent les initiales, produit un total qui équivaut à 44232, ou 19×2328. Ainsi, la distribution des initiales Qoraniques dans les sourates initialées est si imbriquée que leur comptabilisation et leur emplacement au sein des sourates sont entrelacées pour donner un grand total qui est un multiple de 19.

 

Il est intéressant de noter que l’initiale “N” doit être comptée comme deux N. Cela reflète le fait que le texte original du Qoran épelle cette initiale avec deux N.

 

Tableau 11 : Paramètres des 14 initiales Qoraniques individuelles

Initiale Sourate, verset & fréquence de l’initiale dans chaque sourate Première sourate Dernière sourate
A (Alef)

 

 

 

L (Laam)

 

 

 

M (Mim)

 

 

 

 

S (Saad)

 

R (Ra)

 

 

K (Kaf)

 

H (Ha)

 

Y (Ya)

 

‘A (‘Ayn)

 

T (Ta)

 

S (Seen)

 

H (Hha)

 

 

Q (Qaf)

 

N (Noon)

2:1 (4502), 3:1 (2521), 7:1 (2529), 10:1 (1319), 11:1 (1370), 12:1 (1306), 13:1 (605), 14:1 (585), 15:1 (493), 29:1 (774), 30:1 (544), 31:1 (347), 32:1 (257)

 

2:1 (3202), 3:1 (1892), 7:1 (1530), 10:1 (913), 11:1 (794), 12:1 (812), 13:1 (480), 14:1 (452), 15:1 (323), 29:1 (554), 30:1 (393), 31:1 (297), 32:1 (155)

 

2:1 (2195), 3:1 (1249), 7:1 (1164), 13:1 (260), 26:1 (484), 28:1 (460), 29:1 (344), 30:1 (317), 31:1 (173), 32:1 (158), 40:1 (380), 41:1 (276), 42:1 (300), 43:1 (324), 44:1 (150), 45:1 (200), 46:1 (225)

 

7:1 (97), 19:1 (26), 38:1 (29)

 

10:1 (257), 11:1 (325), 12:1 (257),

13:1 (137), 14:1 (160), 15:1 (96)

 

19:1 (137)

 

19:1 (175), 20:1 (251)

 

19:1 (343), 36:1 (237)

 

19:1 (117), 42:2 (98)

 

20:1 (28), 26:1 (33), 27:1 (27), 28:1 (19)

 

26:1 (94), 27:1 (94), 28:1 (102), 36:1 (48), 42:2 (54)

 

40:1 (64), 41:1 (48), 42:1 (53), 43:1 (44),

44:1 (16), 45:1 (31), 46:1 (36)

 

42:2 (57), 50:1 (57)

 

68:1 (133)

43423

2

 

 

 

2

 

 

 

2

 

 

 

 

7

 

10

 

 

19

 

19

 

19

 

19

 

20

 

26

 

40

 

 

42

 

68

295

32

 

 

 

32

 

 

 

46

 

 

 

 

38

 

15

 

 

19

 

20

 

36

 

42

 

28

 

42

 

46

 

 

50

 

68

514

Grand total = 43423 + 295 + 514 = 44232 = 19×2328

 

Un codage mathématique spécial authentifie le nombre des versets où ont été trouvées les initiales Qoraniques. Comme détaillé dans le tableau 11, toutes les initiales Qoraniques apparaissent dans le verset 1, sauf dans la sourate 42 (initiales dans les versets 1 et 2). Ce fait est soutenu par le phénomène mathématique remarquable détaillé dans le tableau 12.

 

Tableau 12 : Codage mathématique des numéros des versets ayant des initiales

Sourate no. Nombre d’initiales Nombre de versets initialés
2

3

7

10

11

12

13

14

15

19

20

26

27

28

29

30

31

32

36

38

40

41

42

43

44

45

46

50

68

822

3

3

4

3

3

3

4

3

3

5

2

3

2

3

3

3

3

3

2

1

2

2

5

2

2

2

2

1

2

79

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

2

1

1

1

1

1

1

30

822 + 79 + 30 = 931 (19×49)

 

Si on multiplie les deux premières colonnes du tableau 12, au lieu de les additionner, on arrive toujours à un total qui est divisible par 19 (voir Tableau 13.)

 

Tableau 13 : En multipliant  les deux premières colonnes du tableau 12, au lieu de les additionner

Sourate no. Nombre

d’initiales

Nombre de versets initialés
2

3

7

42

50

68

3

3

4

5

1

2

 

1

1

1

2

1

1

—–

2022 30
2022 + 30 = 2052 (19×108)

 

Manifestement, il est crucial d’avoir deux différents versets initialés dans la sourate 42 afin de se conformer au code mathématique du Qoran. Le fait que le verset 1 de la sourate 42 se compose de deux initiales Qoraniques “H.M.” et le second verset se compose de trois initiales “A.S.Q.” a rendu perplexe les chercheurs musulmans et les orientalistes durant 14 siècles.

 

A la fin de cet appendice, le lecteur verra que chaque élément du Qoran est mathématiquement authentifié. Les éléments que nous traitons à présent sont “le nombre d’initiales Qoraniques dans chaque sourate initialée” et “le nombre de versets qui contiennent les initiales Qoraniques”. Du tableau 11 au tableau 13, nous avons traité de ces deux éléments.

 

Une authentification mathématique supplémentaire est montrée dans les tableaux 14 et 15. Dans le tableau 14, nous avons le numéro de toutes les sourates initialées additionnées au nombre de versets total dans chaque sourate, plus le nombre de versets contenant les initiales, plus la valeur numérique de ces initiales. Le grand total est 7030, ou 19×370.

 

Tableau 14 : Propriétés mathématiques de sourates initialées

Sourate no.   Nombre de versets   Nombre des versets initialés   Valeur numérique des initiales   Total
2

3

7

10

11

12

13

14

15

19

20

26

27

28

29

30

31

32

36

38

40

41

42

43

44

45

46

50

68

  286

200

206

109

123

111

43

52

99

98

135

227

93

88

69

60

34

30

83

88

85

54

53

89

59

37

35

45

52

  1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

2

1

1

1

1

1

1

  71

71

161

231

231

231

271

231

231

195

14

109

69

109

71

71

71

71

70

90

48

48

278

48

48

48

48

100

50 + 50

  360

275

375

351

366

355

328

298

346

313

170

363

190

226

170

162

137

134

190

217

174

144

375

181

152

131

130

196

221

822

 

+ 2743 + 30 + 3435 = 7030

(19×370)

 

Remarquablement, si nous multiplions les deux premières colonnes du tableau 14, au lieu de les additionner, nous obtenons toujours un grand total qui est divisible par 19 (Tableau 15).

 

Tableau 15 : En multipliant les deux premières colonnes du tableau 14, au lieu des les additionner

Sourate no.   Nombre de versets   Nombre des versets initialés   Valeur numérique des initiales   TOTAL
2

3

7

50

68

X

X

X

 

X

X

286

200

206

45

52

+

+

+

 

+

+

1

1

1

1

1

+

+

+

 

+

+

71

71

161

100

(50 + 50)

=

=

=

 

=

=

644

672

1604

2351

3637

60071 + 30 + 3435 = 63536

(19×3344)

 

Le nombre de versets par sourate et le numéro assigné à chaque verset sont parmi les éléments de base du Qoran. Ces éléments ne sont pas seulement mathématiquement authentifiés, mais tant les sourates initialées que celles qui ne le sont pas sont codées indépendamment. Puisque nous traitons à présent les sourates initialées, le tableau 16 présente les numéros assignés à ces sourates, additionnés au nombre de versets dans chaque sourate, plus la somme des numéros des versets (1+2+3+…+n). Le grand total est 190133, ou 19x 100007.

Tableau 16 : Structure mathématique des versets des sourates initialées

Sourate no. No. des versets Somme des versets “s Total
2

3

7

50

68

822

286

200

206

45

52

2743

41041

20100

21321

1035

1378

186568

41329

20303

21534

1130

1498

190133

(19×10007)

 

En additionnant le numéro de chaque sourate au numéro de la prochaine sourate, et en accumulant les sommes de ces numéros de sourates et si nous poursuivons ce processus jusqu’à la fin du Qoran, nous aurons une valeur qui correspond à chaque sourate. Ainsi, la sourate 1 aura une valeur correspondant à 1, la sourate 2 aura une valeur de 1+2 = 3, la sourate 3 aura une valeur de 3+3 = 6, la sourate 4 aura une valeur de 6+4 = 10, et ainsi de suite jusqu’à la fin du Qoran. Les valeurs totales pour les sourates initialées et celles qui ne le sont pas sont indépendamment divisibles par 19. Les valeurs pour les sourates initialées sont montrées dans le tableau 17.

 

Les valeurs calculées pour les sourates qui ne sont pas initialées arrivent à un total de 237785, qui est aussi un multiple de 19 (237785 = 19×12515).

Tableau 17 : Valeurs obtenues par l’addition successive des numéros des sourates

Numéro de sourate Valeur calculée
2

3

7

10

11

12

13

14

15

19

20

44

45

46

50

68

3

6

28

55

66

78

91

105

120

190

210

990

1035

1081

1275

2346

15675

(19×825)

 

  • Le codage mathématique des mots spéciaux :

 

Le mot “Dieu” (Allah)

 

1. Comme montré précédemment, le mot “Dieu” apparaît 2698 fois (19×142) dans le Qoran.

2. Si l’on additionne les numéros des versets où le mot “Dieu” apparaît, on arrive à un total de 118123, qui est aussi un multiple de 19 (118123 = 19×6217).

 

Ce phénomène simple nous a donné beaucoup de difficultés pour compter simplement le mot “Dieu”. Nous étions un groupe de travailleurs équipés d’ordinateurs, et nous étions tous des universitaires diplômés. Toutefois, nous avons fait plusieurs erreurs en comptant, calculant, ou simplement écrivant le compte du mot “Dieu”. Ceux qui revendiquent toujours que Muhammad était l’auteur du Qoran sont totalement illogiques; il n’est jamais allé à l’université, et il n’avait pas d’ordinateur.

 

3. A partir des premières initiales Qoraniques (A.L.M. 2:1) jusqu’à la dernière initiale (N 68:1), il y a 2641 (19×139) apparitions du mot “Dieu”.

 

4. Le mot “Dieu” apparaît 57 fois dans la section hors des initiales (Tableau 18).

 

5. En additionnant les numéros des sourates et des versets où l’on trouve ces 57 apparitions du mot “Dieu”, nous obtenons un total de 2342 (19×128). (Voir tableau 18).

 

Tableau 18 : Apparition du mot “Dieu” hors de la section initialée

Numéro de sourate Numéros des versets Nombre d’apparitions
1

69

70

71

72

73

74

76

79

81

82

84

85

87

88

91

95

96

98

104

110

112

1798

1, 2

33

3

3,4,13,15,17,19,25

4,5,7,12,18,19,22,23

20

31,56

6,9,11,30

25

29

19

23

8,9,20

7

24

13

8

14

2,5,8

6

1,2

1,2

634

2

1

1

7

10

7

3

5

1

1

1

1

3

1

1

2

1

1

3

1

2

2

57

Somme des nombres des sourates et versets = 1798 + 634 = 2432 = 19×128

Total des apparitions du mot “Dieu” hors de la section initialée = 57 (19×3)

 

6. Le mot “Dieu” apparaît dans 85 sourates. Si nous additionnons le numéro de chaque sourate au nombre de versets entre la première et la dernière apparition du mot “Dieu”, les deux versets inclus, le grand total est de 8170 (19×430). Une représentation abrégée de cette donnée est montrée dans le tableau 19.

 

Tableau 19 : Toutes les sourates dans lesquelles le mot “Dieu” (Allah) est mentionné

No. Sourate no. Premier verset Dernier verset No. versets du premier au dernier
1.

2.

3.

83.

84.

85.

1

2

3

104

110

112

3910

1

7

2

6

1

1

2

286

200

2

2

2

280

299

1

2

2

4260

3910 + 4260 = 8170 = 19×430

Ces propriétés mathématiques couvrent toutes les apparitions du mot “Dieu”.

 

7. Le message dominant du Qoran est qu’il n’y a “qu’Un Dieu”. Le mot “Un”, en arabe “Wahed” apparaît 25 fois dans le Qoran. Six de ces apparitions se réfèrent à autre que Dieu (un type de nourriture, une porte, etc…). Les 19 autres apparitions se réfèrent à Dieu. Ces données se trouvent dans la référence classique INDEX DES MOTS DU QORAN.

L’importance cruciale du mot “Un” en tant que message fondamental est manifesté par le fait que le dénominateur commun du Qoran, 19, se trouve être la valeur numérique du mot “Un”. (p. 624)

 

Vous aurez peut-être besoin d’une calculatrice pour les deux faits suivants :

– Le mot Dieu (Allah) apparaît 2698 fois, et 2698 = 19×42.

– La somme des numéros des versets où le mot Dieu apparaît est de 118123 = 19×6217.

– Le message le plus important du Qoran est “UN SEUL DIEU”. Le mot “UN”, en arabe “Wahid”, désignant Dieu apparaît 19 fois à travers le Qoran.

– Le mot “Wahid” lui-même (UN) a une valeur numérique de 19. W=6, A=1, H=8, D=4) sont des valeurs bien connues.

– Le mot “Qoran” apparaît 58 fois dans le Qoran, dont une fois en référence à “un autre Qoran” dans le verset 10:15. Donc si on l’exclut, on trouve le mot “Qoran” (faisant directement référence au vrai Qoran) 57 fois à travers le Qoran. Et 57 = 19×3.

– Le premier pilier de l’Islam est (comme on peut le lire dans le verset 3:18) : “La Elaaha Ella Hoo” (il n’y a de Dieu que Lui). Cette phrase très importante apparaît dans 19 sourates.

 

Pourquoi le nombre 19 ?

Dans la Sourate 74, Dieu nous apprend que 19 est le nombre qu’Il a choisi comme preuve évidente. Lisons plutôt les versets concernés.

 

(74:30) “19 se trouve au-dessus” “Dix-neuf (gardiens veillent) sur elle.”

(74:31) “Nous n’avons assigné que des anges comme gardiens de l’Enfer et nous n’avons fixé leur nombre que pour :

1) Troubler les mécréants,

2) Convaincre les Chrétiens et les Juifs

3) que la foi de ceux qui croient déjà soit encore plus grande,

4) que les Chrétiens, les Juifs et les Croyants n’aient plus aucun doute et pour que

5) ceux qui ont une maladie au cœur ainsi que les mécréants disent “qu’a voulu dire Dieu par une telle allégorie ?” Dieu égare ainsi qui Il veut et guide qui Il veut. Seul Dieu connaît ceux qui oeuvrent vraiment en Son nom. Ceci est un rappel à l’humanité.”

Fakhri : “Nous n’avons choisi que des anges pour la garde de la Fournaise. Nous n’en avons fixé le nombre que pour éprouver les mécréants, pour convaincre les gens du Livre, pour accroître la croyance des croyants, pour que ni les gens du Livre ne les croyants ne soient dans le doute, et (pour que) ceux qui ont une maladie dans le cœur et les mécréants ne disent : “Qu’est-ce que Dieu a voulu (dire) par cet exemple ?” Dieu égare (délaisse) celui qui (obstinément) veut (s’égarer) et Il guide celui qui veut (se guider). Nul ne connaît les armées de ton Seigneur que Lui-même. Ce n’est là qu’un rappel pour les humains.”

(74:35) “C’est un des plus grands miracles.” “(L’événement) est l’un des plus grands”. (Notez aussi que 7 + 4 + 3 + 5 = 19).

 

 

 

Pourquoi 19 !

 

Comme mentionné précédemment dans cette appendice, toutes les Ecritures de Dieu, pas seulement le Qoran, étaient mathématiquement codées avec le nombre “19”. Même l’univers en général supporte cette marque divine. Le nombre 19 peut être considéré comme la signature du Créateur Tout-Puissant sur tout ce qu’Il a créé (voir Appendice 38). Le nombre “19” possède des propriétés mathématiques uniques au-delà de la portée de cet appendice. Par exemple :

 

1. C’est un nombre premier.

2. Il inclut le premier chiffre (1) et le dernier chiffre (9), comme pour proclamer l’attribut de Dieu dans 57:3 en tant que “Alpha et Omega”.

3. Il est le même dans toutes les langues du monde. Les deux composants, 1 et 9, sont les seuls chiffres qui se ressemblent dans toutes les langues.

4. Il possède beaucoup de propriétés mathématiques particulières. Par exemple, 19 est la somme des premières puissances de 9 et 10, et la différence entre les deuxièmes puissances de 9 et 10.

 

Nous comprenons à présent que le codage universel des créations de Dieu avec le nombre 19 repose sur le fait que c’est la valeur numérique du mot “Un” dans toutes les langues écrites – l’Araméen, l’Hébreu et l’Arabe.

 

Ainsi, le nombre 19 proclame le premier Commandement dans toutes les Ecritures : qu’il n’y a qu’UN seul Dieu.

 

Comme nous le voyons dans le tableau 7, l’alphabet Araméen, Hébreu et Arabe ont l’habitude de doubler en tant que nombre conformément avec le système universellement établi. Le mot hébreu pour “UN” est “VAHD” (prononcé V-AHAD). En arabe, le mot pour “UN” est “WAHD” (prononcé WAAHED). Voir tableau 20.

 

Tableau 20 : Pourquoi 19 !

Lettres
Hébreu Arabes Valeur
V

A

H

D

W

A

H

D

6

1

8

4

19

 

 

Le Seigneur notre Dieu est UN!

Ainsi, vous devez adorer

Le Seigneur votre Dieu

Avec tout votre cœur,

Avec toute votre âme,

Avec tout votre esprit,

Et avec toute votre force.

(Deutéronome 6:4-5)

(Marc, 12:29)

(Qoran, 12:163, 17:22-23)

 

 

Le mot “Qoran”

Le mot “Qoran” apparaît dans le Qoran 58 fois, avec l’un d’eux, dans 10:15, se référant à “un autre Qoran”. Cette apparition particulière, donc, doit être exclue. Ainsi, la fréquence d’apparition de “Ce Qoran” dans le Qoran est de 57, ou 19×3.

 

Deux autres formes grammaticales du mot “Qoran” apparaît dans 12 versets. Ils incluent le mot “Qoranum” et le mot “Qoranahu”. Une de ces apparitions, dans 13:31, se réfère à “un autre Qoran” qui provoque l’émiettement des montagnes. Une autre apparition, dans 41:44, se réfère à “un Qoran non-arabe”. Ces deux apparitions, ainsi, sont exclues. Le tableau 21 montre une liste des sourates et des versets où le mot “Qoran” apparaît dans toutes ses formes grammaticales.

 

Tableau 21 : Sourates et versets où “Qoran” apparaît

Sourate Verset   Sourate Verset
2

4

5

6

7

9

10

12

15

16

17

18

20

25

27

28

185

82

101

109

204

111

37

61

2

3

1

87

91

98

9

41

45

46

60

78

82

88

89

106

54

2

113

114

30

32

1

6

76

92

85

  30

34

36

38

39

41

42

43

46

47

50

54

55

56

59

72

73

75

76

84

85

1356

 

58

31

2

69

1

27

28

23

26

7

3

31

29

24

1

45

17

22

32

40

2

77

21

1

4

20

17

18

23

21

21

3052

 

1356 + 3052 =

4408 (19×232)

 

Une fondation solide

 

Le premier verset du Qoran, “Au Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux”, connu comme la Basmalah, se compose de 19 lettres arabes. Les mots qui le constitue apparaissent dans le Qoran de façon consistante dans des multiples de 19.

 

Le premier mot

Le deuxième mot

Le troisième mot

Le quatrième mot

“Ism” (Nom)

“Allah” (Dieu)

“Al-Rahman” (Tout-Miséricordieux)

“Al-Rahîm” (Très-Miséricordieux)

apparaît 19 fois

2698 fois (19×142)

57 fois (19×3)

114 fois (19×6)

 

Le Professeur Cesar Majul a observé la valeur numérique de plus de 400 attributs de Dieu, et a trouvé seulement 4 Noms dont les valeurs numériques sont des multiples de 19 :

 

Nom divin

Valeur numérique

1. Wahid (Un)

2. “Zul Fadl Al-‘Azim” (Possesseur de la Grâce infinie)

3. “Majid” (Glorieux)

4. “Jaami” (Rassembleur, Appeleur)

19

2698

57

114

 

Comme noté précédemment, les seuls Noms Divins dont les valeurs numériques sont divisibles par 19 correspondent exactement à la fréquence des apparitions des quatre mots formant la Basmalah. La figure ci-dessous illustrent ce phénomène remarquable :

 

Nom

Dieu

Tout-Miséricordieux

Très-Miséricordieux

19

2698

57

114

Un

Possesseur de la Grâce infinie

Glorieux

Rassembleur

 

Les quatre mots de la Basmalah sont montrés à gauche, et les quatre seuls Noms Divins dont la valeur numérique est divisible par 19 sont à droite. Les nombres au milieu sont les fréquences d’apparitions des mots de la Basmalah et, en même temps, les valeurs numériques des quatre noms divins.

 

Les cinq piliers de l’Islam

 

Bien que le Qoran fournisse de nombreux Commandements importants gouvernant tous les aspects de nos vies (voir par exemple 18:22-38), cinq “piliers” fondamentaux ont été traditionnellement mis en évidence. Ceux-ci sont :

 

1. Shahâdah : Témoignage qu’il n’y a d’autre Dieu que Lui.

2. Salat : Observer les cinq prières quotidiennes.

3. Jeûne : Jeûner durant le neuvième mois du calendrier islamique (Ramadan).

4. Zakat : Donner 2,5% de son revenu net comme charité à des personnes spécifiques.

5. Hajj : Pèlerinage à la Mecque une fois dans sa vie pour ceux qui peuvent se le permettre.

 

Comme tout le reste dans le Qoran, ils sont structurés mathématiquement.

 

1. “Un Dieu” Shahâdah

 

Comme mentionné plus-haut, le mot “UN” qui se réfère à Dieu apparaît 19 fois dans le Qoran. La référence à Dieu “SEUL” apparaît 5 fois, et la somme de la sourate et des numéros des versets où l’on trouve ces 5 apparitions est 361 (19×19).

 

Le “Premier pilier de l’Islam” apparaît dans 3:18, comme “L ILÂHA ILLA H” (Il n’y a d’autre Dieu que Lui). Cette expression des plus importantes apparaît dans 19 sourates. La première apparition est en 2:163, et la dernière apparition est en 73:9. Le tableau 22 montre que le total des numéros des sourates, plus le nombre de versets entre la première et la dernière apparition, plus la somme de ces numéros de versets est 316502 (19×16658).

 

Tableau 22 : Toutes les sourates et les Versets de la première à

la dernière apparition de LÂ ILÂHA ILLA HÂ

Sourate no. Numéros des versets Somme des numéros des versets  

Total

2

3

9

72

73

2700

163

200

129 (127)

28

  9 

5312

27675

20100

8128

406

   45   

308490

27800

20303

8264

506

127

316502

(19×16658)

 

De plus, en additionnant les numéros des 19 sourates où apparaît “L ILÂHA ILLA H”, plus les numéros des versets où cette expression cruciale apparaît, plus le nombre total d’apparitions (29), le grand total donne 2128, ou 19×112. Les détails sont montrés dans le tableau 23.

 

Tableau 23 : Liste de toutes les apparitions de la phrase cruciale : LÂ ILÂHA ILLA HÂ

No. Sourate no. Versets avec la Shahâdah Fréquence de la Shahâdah
1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

11.

12.

13.

14.

15.

16.

17.

18.

19.

2

3

4

6

7

9

11

13

20

23

27

28

35

39

40

44

59

64

73

507

163, 255

2, 6, 18, 18

87

102, 106

158

31

14

30

8, 98

116

26

70, 88

3

6

3, 62, 65

8

22, 23

13

9

1592

2

4

1

2

1

1

1

1

2

1

1

2

1

1

3

1

2

1

1

29

507 + 1592 + 29 = 2128 = 19×112

 

2. Les Prières de contact (Salat) :

 

Le mot “Salat” apparaît 67 fois dans le Coran, et lorsqu’on ajoute les numéros des sourates et des versets de ces 67 apparitions, le total arrive à 4674, ou 19×246 (voir INDEX DU QORAN).

 

3. Le Jeûne

 

Le commandement de jeûner est mentionné dans 2:183, 184, 185, 187, 196; 4:92; 5:89, 95; 33:35, 35; 58:4. Le total de ces nombres est 1387, ou 19×73. Il est intéressant de noter que 33:35 mentionne le Jeûne deux fois, une fois pour les hommes croyants, et une deuxième fois pour les femmes croyantes.

 

4. La Charité obligatoire (Zakat) & 5. Le Pèlerinage à la Mecque (Hajj)

 

Alors que trois premiers “Piliers de l’Islam” sont obligatoires pour tous les Musulmans hommes et femmes, la Zakat et Hajj sont décrétés seulement pour ceux qui peuvent se le permettre. Ceci explique le phénomène mathématique intéressant associé avec Zakat et Hajj.

 

La Zakat est mentionnée en 2:43, 83, 110, 177, 277; 4:77, 162; 5:12, 55, 7:156; 9:5, 11, 18, 71; 18:81; 19:13, 31, 55; 21:73; 22:41, 78; 23:4; 24:37, 56; 27:3; 30:39; 31:4; 33:33; 41:7; 58:13; 73:20 et 98:5. Ces nombres additionnés donnent 2395. Ce total ne donne pas tout à fait un multiple de 19, il est supérieur de 1.

 

Le Pèlerinage Hajj apparaît dans 2:189, 196, 197; 9:3 et 22:27. Ces nombres additionnés donnent 645, et ce total ne donne pas exactement un multiple de 19, il est inférieur à 1.

 

Ainsi, Zakat et Hajj, ensemble, donnent un total de 2395 + 645 = 3040 = 19×160.

 

La structure mathématique du Qoran

 

Les sourates du Qoran, les versets, les mots et les lettres ne sont pas seulement composés mathématiquement, mais ils sont aussi arrangés dans une structure surhumaine qui est purement mathématique, c’est-à-dire que le contenu littéraire n’a rien à voir avec un tel arrangement.

 

Puisque la construction physique du Qoran est purement mathématique, on pourrait s’attendre à ce que les nombres mentionnés dans le Qoran correspondent avec le code du Qoran basé sur le 19.

 

Un total de 30 nombres uniques sont mentionnés à travers le Qoran, et la somme de tous ces nombres est 162146, un multiple de 19 (162146 = 19×8534). Le tableau 24 liste tous les nombres mentionnés dans le Qoran, sans les répétitions.

 

Les nombres qui sont mentionnés seulement une fois dans le Qoran sont : 11, 19, 20, 50, 60, 80, 99, 300, 2000, 3000, 5000, 50000 et 100000.

 

Tous les nombres mentionnés dans le Qoran, avec les répétitions, apparaissent 285 fois, et ce nombre est un multiple de 19 (285 = 19×15).

 

Tableau 24 : Toutes les nombres Qoraniques

Nombre

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

19

20

30

40

50

60

70

80

99

100

200

300

1000

2000

3000

5000

50000

100000

162146 (19×8534)

Exemple de location

2:163

4:11

4:171

9:2

18:22

25:59

41:12

69:17

27:48

2:196

12:4

9:36

74:30

8:65

7:142

7:142

29:14

58:4

9:80

24:4

38:23

2:259

8:65

18:25

2:96

8:66

3:124

3:125

70:4

37:147

 

 

Les numéros des Sourates et des Versets

 

Le système de numérotation des sourates et des versets du Qoran a été parfaitement préservé. Seul un petit nombre d’impressions non autorisées et facilement détectables dévient du système standardisée qui est divinement gardé.

 

Lorsqu’on additionne les numéros de toutes les sourates, plus le nombre de versets dans chaque sourate, plus la somme des numéros des versets, le Grand total pour tout le Qoran donne 346199 (19x19x959). Le tableau 25 est une présentation abrégée de cette donnée. Ainsi, la plus petite altération d’une seule sourate ou d’un verset aurait détruit ce système.

 

Tableau 25 : Codage mathématique des numéros des Sourates et des Versets

Sourate no.

Nombre de versets

Somme des numéros des versets TOTAL

 

1

2

9

113

114

6555

7

286

129 (127)

5

6

6234

28

41041

8128

15

21

333410

36

41329

8264

133

141

346199

(19x19x959)

 

Comme montré dans le tableau 16, si nous considérons seulement les 29 sourates initialées, ces mêmes données produisent un Grand total qui est aussi un multiple de 19. Il s’en suit que les données pour les sourates qui ne débutent pas par des initiales sont aussi divisibles par 19. Le tableau 26 est une présentation abrégée des mêmes données reliées aux 85 sourates sans initiales.

 

Tableau 26 : Codage mathématique des 85 sourates sans initiales

Sourate no.

Nombre de versets

Somme des numéros des versets TOTAL

 

1

4

9

113

114

5733

7

176

129 (127)

5

6

3491

28

15576

8128

15

21

146842

36

15756

8264

133

141

156066

(19×8214)

 

Les combinaisons numériques surhumaines : les très grands nombres (p. 630)

 

Écrivons les numéros de tous les versets du Qoran, précédés, pour chaque sourate, par le nombre de versets dans cette sourate. Ainsi, la sourate 1, qui est composée de 7 versets, sera représentée par le nombre 7 1234567. Ce que nous faisons ici est de former de long nombres en écrivant les numéros des versets l’un à côté de l’autre. Pour trouver le nombre représentant la sourate 2, écrivez le nombre de versets dans cette sourate, 286, suivi par les numéros de chaque verset, écrit l’un derrière l’autre. Ainsi, le nombre représentant la sourate 2 ressemblera à cela : 286 12345…284285286. Les deux nombres représentant les deux premières sourates sont :

 

7   1 2 3 4 5 6 7   &   286 1 2 3 4 5 … 284 285 286.

 

En mettant ces deux nombres ensemble pour n’en former qu’un représentant les deux premières sourates, nous obtenons ce nombre :

 

7   1 2 3 4 5 6 7   286 1 2 3 4 5 … 284 285 286.

 

Ce processus est poursuivi jusqu’à ce que chaque verset du Qoran soit écrit, formant ainsi un très long nombre contenant le numéro de chaque verset du Qoran. Le nombre représentant tout le Qoran est un multiple de 19 & est composé de 12696 chiffre, qui est aussi un multiple de 19.

 

7 1234567 286 12345…286…   …5 12345 6 123456
Premier nombre : Ce nombre très long contient 12692 chiffres (19×668) et inclut chaque verset du Qoran. Le nombre de versets dans chaque sourate précède ses versets. Un programme informatique spécial qui divise les nombres très longs a montré que ce long nombre est un multiple de 19.

 

Au lieu de mettre le nombre total de versets dans chaque sourate devant chaque sourate, mettons-le à la fin de chaque sourate. Ainsi, le nombre représentant la sourate 1 ressemblera à cela : 1234567 7, au lieu de 7 1234567. Le nombre représentant la sourate 2 ressemblera à ceci : 12345…284 285 286  286, au lieu de 286 12345 … 284285286. Ces nombres représentant les deux premières sourates ressembleront à cela :

 

1 2 3 4 5 6 7   7   &   1 2 3 4 5…284 285 286.

 

Mettant ces deux nombres ensembles pour former un long nombre représentant les deux premières sourates, nous obtenons un nombre qui ressemble à ceci :

 

1 2 3 4 5 6 7   7   1 2 3 4 5…284 285 286.

 

Puisque nous mettons le nombre total de versets par sourate à la fin de chaque sourate, nous devons mettre le nombre total des versets numérotés (6234) à la fin du Qoran. Les derniers nombres, donc, représentent la dernière sourate (123456 6), suivis par le nombre de versets du Qoran (6234) :

 

1 2 3 4 5 6   6   &   6234  ®   1 2 3 4 5 6   6   6234.

 

En mettant ensemble tous les versets de toutes les sourates, cela produit un nombre qui est composé de 12696 chiffres, et est un multiple de 19.

 

1234567 7  12345…286 286 12345 …123456 6 6234
Deuxième nombre : le numéro de chaque verset dans chaque sourate est suivi par le nombre de versets par sourate. Les 11 derniers chiffres ici sont les 6 versets de la dernière sourates, suivis par le nombre de ses versets (6), suivi par le nombre des versets numérotés du Qoran (6234). Le nombre complet, très long, est un multiple de 19.

 

Maintenant, incluons le numéro de chaque sourate.

Écrivez le numéro de chaque verset dans chaque sourate, suivi par le numéro de la sourate, suivi par le  nombre de versets dans la sourate. Ainsi, le nombre représentant la sourate 1 ressemble à ceci : 1 2 3 4 5 6 7  1  7. Le nombre représentant la sourate 2 ressemble à ceci : 1 2 3 4 5…284 285 286  2  286. Le nombre représentant la dernière sourate (no. 114) ressemble à ceci : 1 2 3 4 5 6  114  6. Le nombre total des versets numérotés est additionné à la fin. Le nombre représentant tout le Qoran est un multiple de 19, il ressemble à cela :

 

1234567 1 7  12345…286 2 286 … 123456 114 6  6234
Troisième nombre : Le numéro de chaque verset, suivi par le numéro de la sourate, puis le nombre de versets dans la sourate. Le nombre total des versets numérotés est additionné à la fin. Ce long nombre composé de 12930 chiffres est un multiple de 19.

 

Au lieu de mettre le nombre total de versets de chaque sourate après la sourate, mettons le devant la sourate. Ainsi, le nombre représentant la sourate ressemble à ceci : 7 1234567 1, au lieu de 1234567 1 7, et le nombre représentant la sourate 2 ressemble à ceci : 286 12345…284 285 286 2, au lieu de 12345…284 285 286. Ce très long nombre représentant tout le Qoran est un multiple de 19.

 

7 1234567 1  286 12345…286 2 … 6 123456 114   6234
Quatrième nombre : Le nombre total de versets dans chaque sourate est  suivi par le numéro de chaque verset, puis le numéro de la sourate. Les 14 derniers chiffres montrés ci-dessus sont le nombre de versets dans la dernière sourate (6), suivis par les numéros des versets (123456), suivi par le numéro de la sourate (114), puis le nombre total de versets du Qoran. Le très long nombre composé de 12930 chiffres est un multiple de 19.

 

Maintenant, écrivons le numéro de chaque verset dans chaque sourate, suivi par la somme des numéros des versets pour chaque sourate. La sourate 1 est composée de 7 versets, et la somme des numéros des versets est 1+2+3+4+5+6+7 = 28. Ainsi, le nombre représentant la sourate 1 ressemble à ceci : 1234567 28.

 

La somme des numéros des versets de la sourate 2 est 41041 (1+2+3+…+286). Ainsi, le nombre représentant la sourate 2 ressemble à cela : 12345…284 285 286 41041.

 

Le nombre représentant la dernière sourate, qui est composée de 6 versets, ressemble à ceci : 123456 21, puisque 1+2+3+4+5+6 = 21.

 

Le nombre entier, représentant tout le Qoran, est composé de 12836 chiffres, et est un multiple de 19. Il ressemble à cela :

 

1234567 28  12345…284285286 41041   123456 21
Cinquième nombre : Ce long nombre de chaque verset dans chaque sourate est suivi par la somme des numéros des versets. Ce nombre est composé de 12836 chiffres et est un multiple de 19.

 

De façon remarquable, si nous prenons le cinquième nombre montré ci-dessus et nous renversons l’ordre des numéros des versets et la somme des numéros des versets, c’est-à-dire nous déplaçons la somme des numéros des versets, et nous la mettons devant la sourate, le long nombre qui en résulte est toujours un multiple de 19.

 

28 1234567   41041 12345…284285286    21 123456
Sixième nombre : En plaçant la somme des numéros des versets devant chaque sourate, au lieu de derrière, cela produit un long nombre (12836 chiffres) qui est aussi un multiple de 19.

 

Même en écrivant les sourates après, c’est-à-dire si l’on renverse l’ordre des sourates en commençant par la dernière sourate et en terminant avec la première sourate, et en plaçant la somme des numéros des versets après les versets de chaque sourate, cela produit toujours un multiple de 19.

 

123456 21  12345 15 … 12345…286 41041  1234567 28
Septième nombre : En renversant l’ordre des sourates – commençant par la dernière sourate et terminant avec la première sourate – et en écrivant le numéro de chaque verset, avec la somme des numéros des versets pour chaque sourate après ses versets, le produit est un long nombre composé de 12836 chiffres. Ce nombre est un multiple de 19.

 

Écrivez la somme des numéros des versets de tout le Qoran (333410), suivi par le nombre des versets numérotés du Qoran (6234), puis le nombre de sourates (114). Chaque sourate est ensuite représentée par son numéro, suivi par le nombre de ses versets. Le nombre représentant la sourate 1 et 2 sont 1 7 et 2 286. Le nombre complet, couvrant toutes les sourates du Qoran, est composé de 474 chiffres, et est un multiple de 19. Il ressemble à cela :

 

333410 6234 114  1 7  2 286  3 200 … 113  5  114 6
Huitième nombre : La Grande somme des numéros des versets (333410) est suivi par le nombre de versets (6234), le nombre de sourates (114), puis le nombre de versets dans chaque sourate.

 

Maintenant renversons l’ordre du numéro de la sourate et le nombre de ses versets comme cela a été présenté dans le huitième nombre. Ainsi, les nombres représentant les deux premières sourates ressemblent à ceci : 7 1 & 286 2 au lieu de 1 7 & 2 286. Le nombre complet est aussi composé de 474 chiffres et est toujours un multiple de 19. Il ressemble à cela:

 

333410 6234 114  7 1  286 2  200 3 … 5 113  6 114
Neuvième nombre : En renversant la séquence des numéros des sourates et le nombre de versets, cela donne toujours un long nombre multiple de 19.

 

Si nous écrivons la somme des numéros des versets pour la sourate 1 (28), suivi par la somme des numéros des versets pour la sourate 2 (41041), et ainsi de suite jusqu’à la fin du Qoran, et en plaçant le grand total des numéros des versets (333410) à la fin, le long nombre qui en résulte (Dixième nombre) est composé de 377 chiffres, et est un multiple de 19.

 

28 41041 20100 … 15 21  33410
Dixième nombre : Les sommes des numéros des versets pour chaque sourate du Qoran sont écrites l’une derrière l’autre, suivies à la fin par le grand total des numéros des versets (333410). Ce long nombre (377 chiffres) est un multiple de 19.

 

Si nous écrivons le nombre des sourates du Qoran (114), suivi par le nombre total des versets numérotés (6234), suivi par le numéro de chaque sourate et la somme de ses versets, le long nombre final (612 chiffres) est un multiple de 19.

 

114 6234 1 28  2 41041  3 20100  …  113 15  114 21
 Onzième nombre : Le nombre de sourates, suivi par le nombre des versets numéroté, puis le numéro de chaque sourate et la somme des numéros de ses versets, produit un long nombre de 612 chiffres, qui est un multiple de 19.

 

De crainte que quiconque puisse penser que n’importe quel paramètre Qoranique peut être laissé hors de la surveillance de cet énorme code mathématique, regardons à présent d’autres paramètres.

 

Si nous écrivons le nombre de sourates (114), le nombre des versets numérotés (6234), suivi par le Grand total des numéros des versets de tout le Qoran (333410), suivi par les numéros de chaque sourate et de ses versets, nous aboutissons à un très long nombre (12712 chiffres) qui est un multiple de 19.

 

114 6234 333410  1  1 2 3 4 5 6 7   …   114  1 2 3 4 5 6
Douzième nombre

 

Si nous écrivons les nombres des versets dans chaque sourate l’un à côté de l’autre, nous aboutissons à un nombre de 235 chiffres qui est un multiple de 19. Pour faire cela, écrivez le nombre des versets numérotés du Qoran (6234), suivi par le nombre de versets numérotés dans chaque sourate, puis terminez avec le nombre de versets du Qoran (6234). Le nombre final ressemble à cela :

 

                  6234               7 286 200 176 …             127 …      5 4 5 6                          6234

(versets totaux)  (4 premières sourates)   (sourate 9)  (4 dernières sourates)  (Versets totaux)

Treizième nombre

 

Si nous écrivons le nombre des versets numérotés du Qoran (6234), suivi par le nombre de sourates (114), suivi par le nombre de chaque verset dans chaque sourate, puis nous terminons avec le nombre de versets dans le Qoran (6234) et le nombre de sourates (114), le nombre final se compose de 12479 chiffres, et est un multiple de 19.

 

6234 114  1234567  12345…286 … 123456  6234 114
Quatorzième nombre

 

 

Un autre long nombre consiste en 12774 chiffres qui est formé par le nombre de chaque verset dans chaque sourate, suivi par le nombre de chaque sourate additionné aux numéros de ses versets. La sourate est composée de 7 versets, et le total 1 + 7 est 8. Ainsi, le nombre représentant la sourate 1 ressemble à ceci : 1234567 8. Puisque la sourate 2 est composée de 286 versets, le nombre représentant la sourate 2 ressemble à ceci : 12345…286 288. Ceci est fait pour toutes les sourates du Qoran. Le nombre combiné final est composé de 12774 chiffres et est un multiple de 19.

 

                    1234567    8    12345…286      288..123456     120

(1+7)                       (2 + 286)         (114+6)

Quinzième nombre

 

Des sujets plus spécialisés se trouvent dans les appendices 2, 9, 19, 24, 25, 26, 29 et 37.

No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: