Skip to content

Du’a Noudba (Invocation de “La Complainte”)

November 2, 2012

Dou’a An-Noudba

Invocation de “La Complainte”

 

Lien vers la récitation en arabe (sous-titré anglais)

Texte anglais – arabe

 

“La Louange est à Dieu, Seigneur des Mondes ;

que les Bénédictions de Dieu soient sur Mohammed, notre Maître Mohammed, Son Prophète, ainsi que sur les Gens de Sa Demeure.

Mon Dieu ! La Louange Te revient dans l’application de Ton Décret relatif à Tes Alliés que Tu as consacrés à Ton Service et à celui de Ta Religion ;

ainsi faisant Tu leur as réservés la meilleure des Bontés éternelles en Ta Possession.

La Bonté qui jamais ne périt, ni ne disparaît.

Tu leur suggéras de se détourner des plaisirs existant sur les chemins de cette vie éphémère dont le caractère de ses apparences est le luxe et le faste.

Puis, ils s’y engagèrent ; Tu connaissais déjà leur intégrité dans le respect de leur engagement.

Ensuite, Tu les as accueillis avec faveur et Tu les rapprochas.

Tu leur octroyas la station de haute notoriété et d’illustre rayonnement.

Tu les entouras de Tes Anges ;

Tu les honoras de Ta Révélation ;

Tu leur accordas Ton Appui par Ta Science ;

Tu les désignas Guides qui orientent vers Toi et sur les chemins qui mènent à Ta Satisfaction.

Celui que Tu installas au beau milieu de Ton Paradis jusqu’à ce qu’il en soit éloigné ;

Celui que Tu portas sur Ton Arche et qui, par Ta Miséricorde, Tu sauvas du péril en compagnie de ceux qui avaient cru comme lui ;

Celui que Tu désignas Ami de Ton Essence et qui Te demanda : ” Crée en moi une langue qui énonce la Vérité pour les générations futures ” (Coran 26/84), Tu exauças sa requête et Tu lui octroyas : «une langue sublime de Vérité” (Coran 19/50) ;

Celui à qui Tu parlas du côté de l’Arbre, dont Tu fis de son frère son soutien et son Alter ego ;

Celui que Tu fis exister sans père, Tu lui : “ donnas les preuves évidentes et l’assistas de l’Esprit de Sainteté “ (Coran 2/87).

Pour chacun Tu as établi une Loi et Tu as tracé une Voie ;

pour chacun Tu désignas un Successeur, un Trésorier succédant à un autre Trésorier à chaque époque pour l’instauration de Ta Religion et en signe de Preuve pour Tes Créatures ;

afin que la Vérité soit maintenue à sa place ;

pour empêcher tout triomphe de l’Injustice ;

pour que personne ne puisse déclarer ceci : Pour qu’elle raison n’as-Tu pas envoyé vers nous un Messager avertisseur et désigné à notre égard un Guide afin de nous enseigner l’art de suivre Tes Dispositions afin d’être protégés de toute humiliation et ignominie.

Tout cela T’amena à Ton Bien-Aimé et Ton élu Mohammed, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure ;

tel Tu l’as désigné, il est le Maître de tous ceux que Tu as créés ;

l’Excellent d’entre tous ceux que Tu as élus ;

le Plus Elevé d’entre tous ceux que Tu honoras ;

le Plus Distingué d’entre tous ceux que Tu commissionnas ;

Tu l’installas au Sommet de Tes Prophètes ;

Tu l’envoyas pour les Deux Charges séjournant parmi Tes Créatures ;

Tu le fis séjourner parmi Tes Orients et Tes Occidents ;

Tu mis à sa disposition Al-Bouraq – la Monture Céleste – ;

Tu le gratifias de l’Ascension jusqu’à Tes Cieux ;

Tu lui remis la Connaissance de ce qui existait et de ce qui adviendrait pour jusqu’à la fin des temps ;

Tu l’as soutenu par la frayeur – (envahissant les cœurs de ses ennemis) – ;

Tu l’entouras de la compagnie de Gabriel, de Michaël et de celle de Tes Anges puissants ;

Tu lui fis la Promesse qu’il ferait prédominer Sa Religion sur toutes les croyances en dépit des polythéistes et après l’avoir installé parmi les siens dans un lieu honoré ;

Tu le gratifias ainsi que les siens du : “ premier Temple qui ait été fondé pour les hommes, qui est, en vérité, celui de Bakka : il est béni et il sert de Direction aux Mondes. On trouve des Signes évidents dans ce lieu où se tenait Abraham. Quiconque y pénètre est en sécurité ” (Coran 3/96.97) ;

puis, Tu déclaras : “ Ô vous les Gens de la Maison ! Dieu veut seulement éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement ” (Coran 33/33) ;

dans Ton Livre, Tu décrétas que la récompense attribuée à Mohammed, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, serait de faire preuve d’affection à son égard ainsi qu’envers sa Sainte Famille, Tu lui as ordonné de déclarer :

” Dis : Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n’est votre affection envers les proches [du Prophète (pslf)] ” (Coran 42/23) ;

Tu lui demandas également :

« Dis : Je ne vous demande aucun salaire ; – ceci est pour vous – mon salaire n’incombe qu’à Dieu Qui est Témoin de toute chose » (Coran 34/47) ;

Tu terminas en lui réclamant de déclarer : “ Dis : Je ne vous demande nul salaire pour cela, si ce n’est que celui qui le voudra prenne le Chemin vers son Seigneur “ (Coran 25/57) ;

certes, ils sont le Chemin qui mène à Toi et la Condition qui assure Ta Satisfaction.

A l’ultime instant de sa vie, le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, consacra Son Successeur Ali Ibn Abi Tâleb, que les Bénédictions de Dieu soient sur eux deux ainsi que sur leur Immaculée descendance, comme Guide puisque le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, étant l’Avertisseur et que l’existence d’un Guide est prévue pour chaque communauté.

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, déclara face à l’Assemblée :

« Pour qui je suis le maître, Ali, que voici, en est le maître.

Mon Dieu ! Sois l’Ami de son ami, et l’Ennemi de son ennemi ;

secours celui qui lui porte secours et vaincs celui qui l’abandonne

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, déclara également : « Celui pour qui je suis le Prophète, Ali est son Commandeur. »

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, déclara encore : « Ali et moi émanons d’un Arbre unique, alors que l’ensemble des hommes émane d’arbres différents. »

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, mit Ali au même rang que Aaron par rapport à Moïse en lui annonçant ceci : « La position qui te rattache à moi est semblable à la position qui unissait Aaron à Moïse, exception faite qu’il n’y aura plus aucun Prophète après moi. »

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, donna en mariage à Ali sa fille, la Dame élue au Sommet de toutes les femmes des Mondes.

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, lui remit la première place après lui à l’intérieur de Sa Mosquée et fit fermer toutes les portes qui donnaient sur son intérieur excepté celle de Ali, que la Paix soit avec lui.

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, déposa sa Science et Sa Sagesse en Ali ;

le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, déclara : «Je suis La Cité du Savoir. Ali en est sa Porte. Quiconque recherche le Savoir et la Sagesse, doit franchir le seuil de cette Porte

Le Prophète, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, dit à Ali : « Tu es mon Frère, mon Fondé de pouvoir et mon Successeur ;

ta chair émane de ma chair ;

ton sang émane de mon sang ;

ta Paix est ma Paix ;

ta Lutte est ma Lutte ;

la Foi s’est mêlée à ta chair et à ton sang de la même manière qu’elle s’est mêlée à ma chair et à mon sang.

Demain, tu seras mon Alter ego au bord du Bassin paradisiaque ;

tu t’acquitteras de mes emprunts et tu honoreras mes promesses ;

tes partisans seront installés autour de moi, au Paradis, dans des tribunes de lumière, le visage lumineux, ils seront mes proches voisins et, si n’était toi, ô Ali, les Pieux ne seraient pas reconnus après moi. “

Ali est, après le Messager Dieu, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, le Guide qui éloigne des ténèbres;

la Lumière qui défie la cécité ;

le Lien solide qui unit à Dieu ;

Sa Droite Voie ;

nul ne peut rivaliser avec lui ni dans son lien de parenté avec le Messager Dieu, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, ni dans sa Foi religieuse ;

personne ne peut atteindre à la grandeur de la moralité de ses vertus.

Ali suivait les traces de l’exemple du Messager Dieu, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure.

Il menait la lutte en fonction de la juste exégèse coranique, ne tenait pas compte des hommes qui lui reprochaient injustement sa loyauté dans la stricte application des Préceptes de Dieu.

Ali fit trembler les puissants chefs bédouins polythéistes.

Il fit taire à jamais leurs héros, pourchassa leurs criminels, laissant leur cœur plein de haine à son égard qu’ils accumulèrent lors des Batailles de Badr, de Khaybar, de Hounaïn et d’autres encore.

Leur hostilité se manifesta dans leur opposition opiniâtre envers lui, ce qui le contraignit à mener le combat contre ceux qui avaient renié leurs engagements, les perfides et les corrompus.

Lorsque Ali fut rappelé auprès de son Créateur alors qu’il venait d’être assassiné par la plus vile des créatures humaines des premiers temps et des temps à venir, la Disposition du Messager de Dieu, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure, ayant prévu la Succession de Guides, n’avait pas encore été appliquée, une majorité de la Ummah s’obstinait à s’éloigner de Sa Famille et à l’abandon de sa Descendance, seule une minorité était demeurée fidèle au respect de leur Droit.

Voilà de quelle façon ont été assassinés, emprisonnés, déportés – les Membres de la Sainte Famille -.

Le Décret divin avait été établi en leur faveur à travers la plus excellente récompense que l’on puisse espérer ;

en effet : ” La Terre appartient à Dieu et IL en fait hériter qui IL veut, parmi Ses Serviteurs. L’heureuse fin sera pour ceux qui Le craignent ” (Coran 7/128) ;

“Gloire à notre Seigneur ! La Promesse de notre Seigneur s’est accomplie” (Coran 17/108) ;

” Dieu ne manque jamais à Sa Promesse ” (Coran 22/47) ;

“ La Promesse de Dieu est vraie. IL est Le Puissant, Le Sage “ (Coran 31/9).

Pour l’affection due aux Membres bienveillants de la Famille de Mohammed et de Ali, que les Bénédictions de Dieu soient sur eux deux ainsi que sur leur Sainte Famille, les personnes attentionnées doivent verser des larmes, les personnes sensibles doivent se lamenter, à partir de telles personnes doivent couler des larmes, s’élever des plaintes, se faire entendre des cris, se manifester abondamment des expressions de douleur.

Où trouver Hassan ?

Où trouver Hossein ?

Où trouver les fils de Hossein ?

Pieux succédant au Pieux !

Véridiques succédant au Véridique !

Où trouver la Voie qui suit la Voie ?

Où sont-ils les Parfaits qui succèdent au Parfait ?

Où trouver les Soleils de l’aube ?

Où trouver les Lunes de lumière ?

Où trouver les Astres étincelants ?

Où trouver les Protecteurs de La Religion et les Fondements de la Science ?

Où trouver la Lieutenance de Dieu qui n’est jamais privée de la Guidance de la Descendance immaculée ?

Où trouver la Prédestinée qui met fin aux oppresseurs ?

Où trouver Celui qui est attendu pour éradiquer les dissensions et les déviations ?

Où trouver Celui qui est désiré pour supprimer les injustices et les agressions ?

Où trouver Celui dont le destin est de rétablir les Préceptes – coraniques – et les Pratiques du Messager de Dieu, que les Bénédictions de Dieu soient sur lui ainsi que sur les Gens de Sa Demeure ?

Où trouver l’élu qui doit réinstaller la Croyance et la Législation divine ?

Où trouver Celui qui est attendu pour redonner vie au Livre Saint et à ses Préceptes ?

Où trouver Celui qui réactivera les Lois de La Religion et les Commandements adressés à ses disciples ?

Où trouver Celui qui anéantira le mal des agresseurs ?

Où trouver Celui qui mettra en ruine les édifices du polythéisme et de l’hypocrisie ?

Où trouver Celui qui en finira avec les gens de la perversion, de la désobéissance et de la tyrannie ?

Où trouver Celui qui coupera les branches de l’égarement et de la division ?

Où trouver Celui qui apportera le remède aux plaies des désunions et des passions ?

Où trouver Celui qui brise les liens du mensonge et de l’imposture ?

Où trouver Celui qui anéantira les violents et les arrogants ?

Où trouver Celui qui écartera les gens de l’obstination, de l’égarement et du doute ?

Où trouver Celui qui rendra les honneurs aux Serviteurs et qui humiliera les Ennemis ?

Où trouver Celui qui unifiera le discours sur la base de la Piété ?

Où trouver le seuil de La Porte qui ouvre sur Dieu et par laquelle on arrive jusqu’à Lui ?

Où trouver la Face de Dieu vers laquelle se tournent les Amis ?

Où trouver le Lien qui unit la Terre et le Ciel ?

Où trouver le Maître du Jour de la Victoire, Celui qui lèvera l’Etendard de la Guidance ?

Où trouver Celui qui rassemblera Bien-être et Satisfaction ?

Où trouver Celui qui rendra Justice aux Prophètes et aux descendants des Prophètes ?

Où trouver Celui qui réclamera des indemnités pour le sang versé de Celui qui fut assassiné à Kerbala ?

Où trouver le Victorieux qui fait face à ses agresseurs ainsi qu’à ses détracteurs ?

Où trouver Celui qui est exaucé dès qu’il implore en état de besoin ?

Où trouver le Centre possesseur de la bonté et de la piété des créatures ?

Où trouver le descendant du Prophète élu – Al-Mustafa -, le fils de Ali l’agréé – Al-Murtadha -, le descendant de Khadidja la Bien-aimée, le fils de Fatima l’illustre.

Je donnerais tout l’amour de mon père, de ma mère et de ma vie pour T’assurer protection et sécurité ;

ô fils des Maîtres rapprochés !

ô fils de la noble ascendance, de la généreuse ascendance !

ô fils des Imams bien dirigés !

ô fils des Impeccables à l’excellente éducation !

ô fils des Eminents glorieux !

ô fils des Bienveillants immaculés !

ô fils des Maîtres de l’abondance, les élus !

ô fils des Supérieurs, les généreux !

ô fils des Astres de lumière !

ô fils des Etoiles éclatantes !

ô fils des Voies transparentes !

ô fils des Signes manifestes !

ô fils des Sciences totales !

ô fils des Traditions prophétiques historiques !

ô fils des Etendards inoubliables !

ô fils des Merveilles existantes !

ô fils des Arguments irréfragables !

ô fils de la Droite Voie !

ô fils de l’Annonce Solennelle !

ô fils de Celui “qui existe auprès de Dieu, sublime et sage dans la Mère du Livre ” !

ô fils des Versets et des Preuves incontestables !

ô fils des Raisonnements clairs et transparents !

ô fils des Paroles persuasives !

ô fils des Bontés répandues !

ô fils de Ta.ha. et des Versets clairs !

ô fils de Ya.Sin et de Ceux qui se déplacent rapidement !

Ô fils du Mont et des Coursiers rapides !

Ô fils de Celui qui ” se rapprocha et descendit encore plus bas, et fut à une distance de deux portées d’arc, ou plus près encore ” !

Un Rapprochement et une Proximité auprès du Haut, Le Très-Haut !

J’aimerais connaître l’endroit où tu séjournes durant ton Occultation, dans quel lieu et sur quelle terre ?

Es-tu à Radhwa ou ailleurs ?

Es-tu à Dhi Touwa ?

Je souffre de voir les créatures et de ne pouvoir te voir ;

de n’entendre ni un murmure, ni un secret provenant de Toi !

Je souffre de te savoir assailli par les épreuves et de ne pas l’être ;

de savoir que mon appel et ma plainte ne parviennent pas jusqu’à toi !

Que mon âme te soit sacrifiée, ô toi l’Occulté qui jamais ne nous a abandonnés !

Que mon âme te soit sacrifiée, ô toi le disparu qui est demeuré proche de nous !

Que mon âme te soit sacrifiée, ô toi l’espoir de tout Croyant et toute Croyante qui, lorsqu’ils pensent à toi, ressentent de l’affection à ton égard !

Que mon âme te soit sacrifiée, ô toi dont la puissance ne saurait être égalée !

Que mon âme te soit sacrifiée, ô toi dont la renommée d’origine célèbre ne saurait être discutée !

Que mon âme te soit sacrifiée, ô toi dont les bontés ancestrales sont incomparables !

Que mon âme te soit sacrifiée, ô toi dont la grandeur d’âme ne saurait être égalée !

Jusqu’à quand devrais-je demeurer inquiet à ton sujet ?

Ô mon Maître ! Jusqu’à quand ? En quelle langue dois-je te louer et t’adresser mes secrets ?

Je souffre d’entendre des voix me répondre et me murmurer qui ne soit pas la tienne !

Je verse des larmes pour toi et je souffre de te savoir trahi par les autres !

Je souffre de savoir que tu subis ce qu’eux-mêmes ne subissent pas !

Existe-t-il un soutien sur lequel me poser pour prolonger en sa compagnie mes plaintes et mes lamentations ?

Existe-t-il un affligé pour me joindre à son affliction dans sa solitude ?

Existe-t-il un œil qui verse des larmes avec lesquelles les larmes de mes yeux pourraient se mélanger ?

Existe-t-il une Voie, ô fils d’Ahmed qui mène à Toi ?

Notre attente est-elle conditionnée à une durée après laquelle nous serons satisfaits ?

Quand parviendrons-nous à tes sources désaltérantes et boire jusqu’à plus soif ? Quand boirons-nous de ton eau douce ?

Notre soif a trop duré.

Quand pourrons-nous aller et venir à toi afin que notre vue soit comblée ?

Quand assisteras-tu à notre rassemblement autour de Toi et quand te verrons-nous lever l’Etendard de la Victoire ?

Quand assisteras-tu à notre rassemblement autour de Toi alors qu’au poste d’Imam Tu guideras le Monde?

Tu rempliras la Terre de Justice ;

Tu placeras tes ennemis en état d’humiliation et de châtiment ;

Tu vaincras les tyrans et ceux qui renient la Vérité ;

Tu éradiqueras les arrogants et Tu déracineras les origines des oppresseurs.

Nous disons la Louange appartient à Dieu, Seigneur des Mondes !

Notre Dieu, Tu es Celui Qui dissipe l’affliction et le malheur !

A Toi je m’adresse implorant l’aide car l’Aide T’appartient !

Tu es le Seigneur du Monde de l’Au-delà et de la vie d’ici-bas !

Ô Toi Qui réconforte ceux qui appellent la compassion, réconforte ton humble Serviteur qui est très éprouvé ; dévoile-lui son Maître ! ?

Possesseur de la Puissance absolue, dissipe ses peines et ses souffrances par la présence de son Maître !

Soulage son désir fervent !

Ô Celui Qui « se tient en Majesté sur le Trône.»

Ô Celui vers Qui s’accomplit le Retour et la Fin !

Ô notre Dieu !

Nous sommes Tes Serviteurs fervents remplis du désir de Ton Fondé de pouvoir – waliyouka – qui nous remémore Ton Souvenir et le souvenir de Ton Prophète ;

Tu le créas pour qu’il soit notre Sauveur et notre Refuge ;

Tu l’as consacré pour qu’il soit notre Maître dans le domaine de la droiture et de la protection ;

Tu l’as établi Imam des Pieux d’entre nous ;

aussi, rends-lui hommage et bénédiction de notre part et, ô Seigneur, que cela serve à notre élévation en dignité et fasse que son lieu de résidence soit aussi notre lieu et notre demeure ;

accomplis Ta Grâce en nous le dévoilant afin que Tu nous fasses parvenir à Tes Jardins paradisiaques en compagnie des Martyrs, Tes plus fidèles Serviteurs !

Mon Dieu ! Bénis Mohammed, son aïeul, Ton Messager et Grand Maître !

Bénis son père, le Petit Maître !

Bénis son aïeule, Fatima, la Grande véridique et fille de Mohammed, que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Sainte Famille !

Bénis ceux que Tu as élus parmi ses ancêtres, les Bienveillants !

Bénis l’Imam de la plus excellente, la plus complète, la plus parfaite, la plus permanente, la plus vaste et la plus féconde des Bénédictions que Tu n’as jamais répandue sur aucun de tes élus, ni sur aucune de Tes plus excellentes créatures ; une Bénédiction incommensurable, infinie et éternelle !

Mon Dieu ! Rétablis, par lui, la Justice ! Eradique, par lui, le Faux ! Honore, par lui, Tes Serviteurs ! Humilie, par lui, Tes ennemis !

Ô mon Dieu ! Lie-nous à lui par un lien qui mène à suivre les pas de ses prédécesseurs ! Fasse que nous appartenions à ceux qui s’enlacent à eux et qui demeurent en leur compagnie ;

assiste-nous afin que nous respections ses Droits, afin que nous lui demeurions absolument obéissants, afin de nous écarter de toute désobéissance à son égard ;

accorde-nous la faveur de sa satisfaction ;

offre-nous une parcelle de sa douceur, de sa compassion, de sa louange, de sa bonté, une parcelle qui nous permettra d’acquérir le mérite d’une large part de Ta Miséricorde et un accès auprès de Toi ;

fasse que, par sa bonté, nos Prières soient agréées ;

que, par sa compassion, nos actes coupables soient pardonnés ;

que, par sa compassion, nos requêtes soient exaucées ;

que, par sa compassion, nos biens soient féconds ;

que, par sa compassion, nos peines soient dissipées ;

que, par sa compassion, notre nécessaire soit assuré !

Par Ta Face généreuse, accueille-nous !

Accepte de nous rapprocher auprès de Toi !

Porte sur nous le regard de la Compassion afin de concrétiser notre honorable position auprès de Toi et, par Ta Générosité désintéressée, ne nous en prive jamais par la suite ;

offre-nous une boisson de la Source de Son Aïeul, que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Sainte Famille, dans sa coupe et par sa main, une boisson désaltérante, douce et rafraîchissante qui viendra étancher notre soif pour l’éternité !

ô Le Plus-Miséricordieux de ceux qui font miséricorde !”

No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: